Le 1er village indien alimenté à l’énergie solaire promeut la durabilité et l’autonomie

ONU Info
Gadvi Kailashben, une veuve âgée de 42 ans, vit à Modhera, le premier village d’Inde alimenté à l’énergie solaire.

Le chef de l’ONU a félicité les villageois pour le passage aux énergies renouvelables, qui, selon lui, ne changent pas seulement la vie de la communauté mais sont également utiles dans la lutte contre le changement climatique.

Gadvi Kailashben, une veuve de 42 ans, vit à Modhera, qui abrite le Temple du Soleil vieux de plusieurs siècles et qui est aujourd’hui le premier village d’Inde à fonctionner à l’énergie solaire.

Elle tire un maigre revenu de l’agriculture qu’elle utilise pour subvenir aux besoins de sa famille. Le gouvernement a installé des panneaux solaires sur sa maison, ce qui a allégé ses dépenses ménagères.

« Auparavant, lorsque l’énergie solaire n’était pas là, je devais payer une somme énorme pour la facture d’électricité – près de 2.000 roupies. Cependant, avec l’installation du solaire, ma facture d’électricité est désormais nulle. Tout, du réfrigérateur à la machine à laver, fonctionne maintenant à l’énergie solaire dans ma maison. Je ne paie même pas une facture d’électricité d’une roupie », a déclaré Mme Kailashben.

« L’argent supplémentaire est maintenant enregistré sur mon compte. J’utilise cet argent pour les dépenses quotidiennes de la maison et pour l’éducation de mes enfants », a-t-elle ajouté.

Pingalsinh Karsanbhai estime que le projet d'énergie solaire leur a permis de ne pas payer de facture d'électricité et de faire des économies pour les vieux jours.
ONU Info
Pingalsinh Karsanbhai estime que le projet d’énergie solaire leur a permis de ne pas payer de facture d’électricité et de faire des économies pour les vieux jours.

Les énergies renouvelables comme source de revenus

La conversion à une source d’énergie propre et renouvelable ne permet pas seulement aux villageois de faire fonctionner plus d’équipements électroménagers pour rendre la vie confortable, sans se soucier de la facture d’électricité. Cela devient aussi une source de revenus pour eux.

Ashaben Mahendrabhai, 38 ans, vit avec son mari et ses deux enfants. « Nous travaillons dans notre ferme et payions une énorme facture d’électricité pour l’agriculture. Depuis l’installation de panneaux solaires dans notre village, nous économisons maintenant beaucoup d’électricité. Auparavant, notre facture d’électricité était d’environ 2.000 roupies », a-t-elle déclaré.

Avec la facture d’électricité en moins, Ashaben économise non seulement l’argent qu’elle dépensait en électricité, mais l’électricité excédentaire générée est revendue au réseau et elle reçoit de l’argent en retour.

« La première fois que l’équipe du projet est venue nous voir avec l’idée de l’énergie solaire, nous ne comprenions pas le concept, nous avons donc refusé de l’installer. Nous n’étions pas alphabétisés pour comprendre ce qu’était l’énergie solaire et avions peu de connaissances à ce sujet. Mais lentement, l’équipe nous a fait comprendre le concept et les avantages du solaire, comment nous allons économiser de l’électricité et de l’argent, puis nous nous y sommes intéressés », a-t-elle déclaré.

Tout le village en profite

Les agriculteurs locaux Pingalsinh Karsanbhai Gadhvi et Surajben Gadhvi, qui sont mariés, ont fait installer des toits solaires sur leur maison il y a six mois.

Pingalsinh Karsanbhai estime que ce projet leur a non seulement permis de ne pas payer leurs factures d’électricité, mais les économies réalisées leur permettront de les aider pendant leur vieillesse. « Auparavant, nous recevions une facture d’électricité de 3.000 roupies et après l’énergie solaire, elle est de zéro. Maintenant, nous économisons ces 3.000 roupies chaque mois », a-t-il déclaré. « Ces panneaux solaires ont profité à tout le village. Toutes les institutions comme les écoles, les institutions publiques, toutes ont bénéficié du solaire dans le village ».

« Cette épargne est comme une pension pour nos vieux jours. Nous en sommes vraiment heureux », a-t-il ajouté.

Sa femme Surajben était tout sourire et désireuse de le recommander à d’autres villages. « Si le solaire est installé dans tout le pays, ce serait vraiment avantageux. C’est comme si le Dieu Soleil nous fournissait de l’énergie à travers sa lumière. Cet avantage dont bénéficie notre village de Modhera devrait atteindre tout le pays », a-t-elle déclaré.

Des panneaux solaires sur les toits des maisons de Modhera, en Inde.
ONU Info
Des panneaux solaires sur les toits des maisons de Modhera, en Inde.

La vie du village est transformée

Rencontrant les villageois de Modhera lors de sa visite, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a salué les efforts du gouvernement et des habitants.

« L’énergie solaire transforme la vie des habitants de ce village, la rend plus saine, leur donne plus de prospérité, mais en même temps, contribue à sauver notre planète du changement climatique qui continue d’être incontrôlable », a-t-il dit.

Abritant l’emblématique Temple du Soleil du Gujarat, le village de Modhera se trouve à environ 97 km de la ville d’Ahmedabad dans le district de Mehsana.
Ce projet d’énergie solaire est le premier du genre où les résidents ruraux sont censés être autonomes grâce à l’énergie verte.

La consommation du village se limite à un à deux mégawatts. « L’électricité qui en produite est d’abord consommée par les habitants du village, et l’électricité excédentaire est ensuite transmise au réseau », a expliqué Rajendra Mistry, chef de projet de Gujarat Power Corporation Limited (GPCL).

Financé par le gouvernement de l’Inde et le gouvernement du Gujarat, le coût estimé de l’ensemble du projet est de 9,7 millions de dollars. S’il s’avère économiquement viable, il est prévu de le reproduire dans d’autres zones rurales du Gujarat.

Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *